Deprecated: Methods with the same name as their class will not be constructors in a future version of PHP; eZINI has a deprecated constructor in /homepages/0/d315429502/htdocs/vaudais/www/lib/ezutils/classes/ezini.php on line 44

Deprecated: Methods with the same name as their class will not be constructors in a future version of PHP; eZTextCodec has a deprecated constructor in /homepages/0/d315429502/htdocs/vaudais/www/lib/ezi18n/classes/eztextcodec.php on line 22
Affaire des primes en liquide : Claude Guéant placé en garde à vue - Le monde est à nous - VAUDAIS.NET

Le monde est à nous

Affaire des primes en liquide : Claude Guéant placé en garde à vue

Article
tous le monde

17/12/2013 18h03

vues
762

Deux proches de Nicolas Sarkozy, son ancien ministre de l'IntérieurClaude Guéant et son actuel directeur de cabinet Michel Gaudin, ont été placés mardi en garde à vue dans l'enquête sur les primes en liquide versées Place Beauvau. C'est la première fois en France que deux anciens responsables de la police de ce niveau sont entendus sous ce régime. Les faits sur lesquels les enquêteurs entendent les interroger lors de ces gardes à vue, révélées par Europe 1 et confirmées de source judiciaire, remontent à la période où l'ancien chef de l'État était ministre de l'Intérieur. Claude Guéant était alors son directeur de cabinet, avant de le suivre à l'Élysée comme secrétaire général.

Autre homme du premier cercle, le préfet Michel Gaudin était directeur général de la police nationale (DGPN), et donc en charge des fonds d'enquête, dont les policiers cherchent à déterminer s'ils ont été détournés. Il devait ensuite, durant le quinquennat Sarkozy, être nommé au poste très sensible de préfet de police. Les deux hommes avaient été convoqués vers 8 heures dans les locaux de l'Office central de lutte contre la corruption et les infractions financières et fiscales à Nanterre, a-t-on appris de sources proches de l'enquête.

10 000 euros mensuel de primes

Claude Guéant va être questionné sur les quelque 10 000 euros mensuel de primes non déclarées qu'il aurait perçues entre 2002 et 2004, lorsqu'il dirigeait le cabinet de Nicolas Sarkozy Place Beauvau. Une enquête préliminaire pour détournement de fonds publics, complicité et recel avait été ouverte mi-juin à la suite de la publication d'un rapport des inspections générales de l'administration (IGA) et de la police nationale (IGPN, la "police des polices"), selon lequel ces primes en liquide, puisées dans les "frais d'enquête et de surveillance" des policiers, avaient été remises à cette époque à Claude Guéant.

Ancien préfet de police entre 2007 et 2012, avant d'être limogé par le ministre de l'Intérieur Manuel Valls, Michel Gaudin est entendu parce qu'il était chargé de la gestion des fonds d'enquête en tant que DGPN. Claude Guéant, qui fut le plus proche collaborateur de Nicolas Sarkozy à partir de 2002 à l'Intérieur puis à l'Élysée avant de devenir lui-même ministre en 2011, avait, lui, indiqué avoir bénéficié de ces primes, lorsqu'il était place Beauvau. Il expliquait ainsi le règlement en liquide de plusieurs factures découvertes lors de perquisitions à son domicile et dans son bureau, en février, dans le cadre d'une autre enquête, portant sur les accusations de financement libyen de la campagne présidentielle victorieuse de 2007 de Nicolas Sarkozy.

Versement de 500 000 euros

Les enquêteurs avaient alors également retrouvé la trace d'un versement de 500 000 euros que Claude Guéant justifie par la vente à un avocat malaisien de deux tableaux d'un peintre flamand du XVIIe siècle, Andries van Eertvelt. Ce mystérieux avocat n'a pu être joint par l'AFP qui a tenté de le contacter à son cabinet à Kuala Lumpur. Selon une source proche du dossier, deux autres anciens membres du cabinet de Nicolas Sarkozy au ministère de l'Intérieur ont également touché des primes sur le même modèle.

Rendues publiques le 10 juin, les enquêtes de l'IGA et de l'IGPN indiquaient que le versement de primes en liquide aux cabinets ministériels, supprimé par le gouvernement Jospin en 2002, avait "été rétabli" entre 2002 et 2004 au ministère de l'Intérieur. "Pendant deux ans", selon le rapport, la dotation attribuée au ministère pour les personnels de cabinet a "été complétée par des versements en provenance des frais d'enquête et de surveillance", à "hauteur de 10 000 euros par mois remis au directeur de cabinet du ministre".

Manuel Valls avait aussitôt annoncé avoir transmis ce rapport à la justice. Une garde à vue peut durer 24 heures et être prolongée une fois pour 24 heures supplémentaires.

VAUDAIS.NET (association loi 1901) a pour but de promouvoir le réseau social et artistique des habitants de la ville de Vaulx-en-Velin par les nouvelles technologies et des événements... Ce site est un espace virtuel d'expression libre et gratuit conçu par et pour les Vaudais, dédié à tous au delà des frontières et au réseau universel des habitants de la ville de Vaulx-en-Velin. Ce site à pour vocation d'être un service de partage de médias et d'informations.

Connexion © ElfeNoir